Michelle Lopez réinterprète et s'approprie le langage visuel du minimalisme à travers des pièces à très forte connotation politique. Lopez s'attache à l'héritage du minimalisme afin de mettre en question le caractère fasciste du monolithe. Chacune de ses sculptures s'inscrit dans la continuité de la trajectoire de l'artiste qui consiste à examiner les notions de gravité, d'activation de l'œuvre par le spectateur, mais aussi d'échec.

Michelle Lopez vit et travaille à Brooklyn, New York. Elle possède un Master of Fine Arts de l'Ecole des Arts visuels de New York et un Bachelor of Arts du Barnard College de l'Université Columbia de New York.