Pierre Molinier Ubermalung #15, 2008
Arnulf RAINER
Pierre Molinier Ubermalung #15, 2008
Pastel gras et stylo sur papier et photographie
33,3 x 23,2 cm
Pièce unique
Signé
Pierre Molinier Ubermalung #14, 2008
Arnulf RAINER
Pierre Molinier Ubermalung #14, 2008
Pastel gras, lavis et griffure sur papier et photographie
33,3 x 23,2 cm
Pièce unique
Signé

Pierre Molinier Übermalung

12.06.2010 - 31.07.2010

Main space

Télécharger le communiqué de presse de l'exposition


Ce travail, en exclusivité à la galerie, est né d’une conversation entre l’artiste et
Christophe Gaillard à l’issue de la première exposition que la galerie lui avait consacrée, il y a deux ans. Arnulf Rainer effectue ici à la fois un travail de photographe, en prenant soin de recadrer les oeuvres de Pierre Molinier, de les flouter, de les recomposer, d’en modifier les couleurs, les perspectives, les accents. Puis, selon sa technique habituelle, les photos sont d’abord surdessinées puis griffées, lacérées, rayées.

Rainer rend ici un hommage brillant à Molinier comme il a déjà su si bien le faire
avec Michaux, Goya ou Van Gogh. Serait?ce l’obsession commune aux deux artistes de re?sculpter, re?dessiner leurs propres corps et leurs propres visages, cet « autoportrait impossible » comme pôle majeur du travail de chacun des deux artistes, qui fait de cette série un ensemble à la fois abouti, vif et mordant ? C’est l’hypothèse première de Jean?Jacques Lebel, qui a longuement préparé un entretien
avec Arnulf Rainer, et qui s’interroge sur le lien entre les ratures, biffures, lacérations de son contemporain et les attaques violentes de certains intégristes de toutes époques.