Autoportraits
Vue de l'exposition
Autoportraits
Vue de l'exposition
Autoportraits
Vue de l'exposition

Autoportraits

17.03.2011 - 23.04.2011

Main space

Télécharger le communiqué de presse de l'exposition


Poursuivant une recherche photographique formelle, Thibault Hazelzet manipule et se joue des codes introspectifs de l’autoportrait.

Chaque œuvre de sa nouvelle série, Autoportraits, est le résultat d’une double prise de vue. Sur un même négatif, l’artiste photographie d’abord son propre corps, auquel il superpose la photographie d’une peinture jetée, maculée. Ainsi, malgré un support lisse et réflectif, ces Autoportraits « abstraits » révèlent une matière picturale expressionniste, où transparaissent aspérités, coulures et épaisseurs. Chaque autoportrait semble éclairé d’une lumière crue et pénétrante que le tirage, réalisé en négatif, renforce par une inversion saisissante des couleurs et des valeurs.

La galerie Christophe Gaillard est heureuse d’accueillir pour sa seconde exposition personnelle les œuvres du photographe Thibault Hazelzet : Autoportraits.

 

Poursuivant une recherche photographique formelle, Thibault Hazelzet manipule et se joue des codes introspectifs de l’autoportrait.

Chaque œuvre de sa nouvelle série, Autoportraits, est le résultat d’une double prise de vue. Sur un même négatif, l’artiste photographie d’abord son propre corps, auquel il superpose la photographie d’une peinture jetée, maculée. Ainsi, malgré un support lisse et réflectif, ces Autoportraits « abstraits » révèlent une matière picturale expressionniste, où transparaissent aspérités, coulures et épaisseurs. Chaque autoportrait semble éclairé d’une lumière crue et pénétrante que le tirage, réalisé en négatif, renforce par une inversion saisissante des couleurs et des valeurs.

Ces Autoportraits sont finalement plus une incantation qu’une représentation de la figure de l’artiste. Car celui-ci donne et en même temps se défile. Sa position est volontairement ambigüe, instable. Il dessine son corps par la photographie puis le rehausse par la peinture. Il met à distance la chair mais convoque l’esprit : ne restent qu’une empreinte, une abstraction, une évocation... Thibault Hazelzet utilise deux techniques, la photographie et la peinture et étonnement ce n’est pas à une surenchère de formes et de sens que l’on assiste mais bien au contraire à la création délibérée d’une invisibilité.

Une invisibilité, chargée et incarnée cependant.

 

La galerie présentera une dizaine de photographies de grands et moyens formats, chacune à tirage unique.

Thibault Hazelzet est né en 1975 à Versailles, il vit et travaille à Paris.

 Vernissage le  jeudi 17 mars de 18 à 21 h en présence de l’artiste.

Autres visuels disponibles sur demande

Catalogue en français et anglais  paru en 2009 : Thibault Hazelzet, Photographies, avec des textes de Jean-François Jaudon et  Quentin Bajac.

pariscope

Thibault Hazelzet

06.04.2011
Télécharger le pdf

oeuvres

Thibault Hazelzet : Autoportraits

04.04.2011
Télécharger le pdf

Amateur d'art

Peingraphie et Photure, les autoportraits oblitérés de Thibault Hazelzet

26.03.2011
Télécharger le pdf